Articles

Mouvements du sol et du sous-sol dans la région de Trévoux (2)

Page 1 - 2 - 3 -4


 

Etude des terrains concernés par les désordres à Trévoux


     Vers le sommet de la côtière, et sur les rebords des talus verticaux :
    La partie sommitale est constituée de sables et de cailloutis plus ou moins limoneux (appelés colluvions de la Dombes). Cet ensemble est irrégulièrement consolidé en grès dur.
     Sur les pentes des versants de la côtière :
    • sur les pentes plus faibles et lorsque le profil des versants est un peu concave : colluvions sableuses et limoneuses, parfois caillouteuses, épaisses de 0,50 m à 1,50 m
    • dans les lits des micro-torrents (chenaux fossiles des plus forts écoulements résultant de la fusion des glaciers alpins de la période rissienne) qui descendent de la côtière : la frange sableuse altérée et décomprimée des sables de Trévoux qui peut atteindre quelques mètres de profondeur.


     Sous les strates visibles à la surface :
    Un sondage réalisé à St Trivier a montré, à la même altitude que la Saône, une strate sous-jacente de marnes, de 200 m d’épaisseur.


 

Exercices : après avoir lu attentivement les documents ci-dessus et en utilisant les informations qu’ils contiennent,,

1 - Sur le document E (carte géologique de Trévoux - Ain) et F (coupe géologique interprétative passant par Trévoux), colorie en orange la strate des colluvions sableuses et limoneuses de la Dombes, en jaune celle des sables de Trévoux, en vert celle des marnes de Bresse.

2 - En reprenant les documents B, C et D du document 1 (Des désordres à Trévoux ! Document 1) essaie de replacer ces trois strates, en les coloriant.

Page 1 - 2 - 3 -4
Haut de page