Articles

Synthèse enzymatique de l’amidon

  • Matériel nécessaire (noté R = sortant du
    réfrigérateur)

  • - tubercule de pomme de terre (R)
    - bécher (R) sur glace dans cristallisoir
    - eau distillée (R)
    - couteau (R), entonnoir (R), mortier et pilon (R)
    - 5 tubes à essais (R), portoir et filtres
    - 5 pipettes, 5 agitateurs en verre
    - lugol (solution iodo-iodurée) en solution
    - solution de glucose à 1%
    - solution de glucose-1-phosphate à 1%
    - empois d’amidon
    - un chronomètre, un feutre marqueur à verre
    - un bain-marie, une balance, une plaque à prélèvement ou un carreau de faience blanc


     

  • Préparation du filtrat de pomme de
    terre

  • - peler la pomme de terre, peser 50 g, la couper en petits fragments et la broyer avec 40 ml d’eau distillée environ
    - filtrer sur le bécher placé sur la glace
    - vérifier l’absence d’amidon.


     

  • Préparation de l’expérience

  • - numéroter 5 tubes à essais placés dans le bain-marie réglé vers 35 degrés et introduire dans ces tubes :


     

  • Lancement des mesures

  • - ajouter dans les tubes en déclenchant immédiatement le chronomètre :


     

    - prélever avec la pipette, dès le déclenchement dans chaque tube puis toutes les minutes une goutte de liquide après agitation. La goutte est déposée sur le carreau de faience ou sur la plaque à prélèvement.
    - déposer une goutte de lugol sur chaque goutte immédiatement et remuer à l’aide de l’agitateur
    - lire immédiatement la couleur et consigner les résultats dans un tableau.
    - les prélèvements peuvent durer de 5 à 10
    minutes.


     

  • Compréhension des résultats

  • - les résultats obtenus montrent l’existence d’une substance active capable de synthétiser l’amidon uniquement à partir du glucose-1-phosphate.
    - la réaction mise en évidence ici est la seule réaction enzymatique d’anabolisme que l’on puisse mettre facilement en évidence dans le secondaire.


     

Haut de page