Articles

Stage « Pédagogie par objectif en Sciences de la vie et de la Terre »

Académie de Lyon 2012

Introduction – Georges Grousset IA-IPR

Remerciements à l’équipe des formateurs qui ont travaillé pour préparer les documents et le contenu pédagogique de ce stage.
Qu’y a t-il sous ce terme de pédagogie par objectifs, de formation à l’acquisition de compétences chez les élèves ? et comment s’y prendre ?
 
Quelques indications …



 Définir clairement l’objectif du travail donné aux élèves : la présentation de la question scientifique (cf les 4 exemples proposés) est fondée sur le contenu de programme (notions et capacités à mettre en œuvre chez l’élève) et les domaines du socle de compétences (cf le LPC). La phase de présentation doit inclure les acquis, être précise, motivante et établir clairement ce que l’on cherche : l’objectif à atteindre.

 Exprimer l’objectif : la phase de motivation doit permettre d’arriver à une formulation du type « On cherche à comprendre…. » suivie de la présentation du matériel, des documents mis à disposition, de l’activité ou des activités. Les élèves doivent à ce stade comprendre clairement ce que l’on cherche.

  Définir le type d’activité en formulant une consigne et non une série de questions : le travail de l’élève se définit en terme de tache élémentaire (par exemple « utiliser le microscope pour … », ou « réaliser un tableau à double entrée pour … ») ou en terme de tâche complexe dans laquelle la procédure à mettre en place n’est pas donnée, sachant que plusieurs items (ou domaines) de compétences (cf LPC) seront mis en œuvre.

  Intégrer l’évaluation formative à l’activité  : une grille d’autoévaluation fondée sur des critères de réussite est fournie aux élèves et suivie par le professeur ; elle permet à l’élève de vérifier son travail au fur et à mesure et au professeur de constater ce que l’élève sait faire et ne sait pas faire.

 Fournir une aide, le cas échéant : en cas de tache complexe, fournir aux élèves demandeurs un guide de résolution (= pistes d’aide), sachant que la tache complexe doit être adaptée en difficulté et ne pas devenir compliquée.
Dans le cas d’une tache simple, la fiche méthode est disponible.

 Evaluation sommative  ? Dans le cas où le type d’exercice a déjà été suffisamment travaillé, la production de l’élève peut être notée (la grille d’évaluation sommative n’est pas donnée à l’élève) par contre les domaines de compétences évalués sont précisés (comme cela est fait en contrôle).

 
Dossiers et exemples proposés lors du stage SVT (janvier 2012)

1) Niveau classe de sixième (croissance végétale)

L’exemple de cette plantation de peupliers permet de construire la notion de production végétale et d’éduquer au développement durable avec une approche « économique » complémentaire de la notion scientifique de production végétale : que fait-on des arbres ? quand est-il intéressant de couper les arbres ?

 l’élève manipule des unités, des grandeurs, utilise un logiciel outil et raisonne ;

 la fiche « proposition pour l’élève » est un exemple de conduite d’activité, semi-complexe car outre la consigne générale formulée qui explicite l’objectif, on donne ensuite des pistes d’exploitation et de traitement des documents.

Fiche de préparation professeur :

Bois_feuille de préparation.pdf
 
Documents ressources :

 un ensemble d’images pour arriver à exprimer le problème de la production végétale :

Bois_motivation.pdf

 fiche de documents pour l’élève :

Bois_document.pdf

 fichier tableur destiné au tracé de la courbe de croissance :

Bois_fichier_excel.xls

 exemple d’organisation de l’activité :

Bois_proposition pour l’eleve.pdf

 

2) Niveau classe de cinquième (excrétion)

L’exemple porte sur la réalisation d’un schéma fonctionnel sur l’excrétion. L’objectif recherché doit être clairement indiqué aux élèves : faire comprendre l’intérêt d’exprimer sous la forme d’un schéma complet mais lisible un processus, un système en fonctionnement. La consigne pourrait donc être du type « On cherche à représenter par un schéma l’élimination des déchets de l’organisme, au niveau des poumons, au niveau des reins. Le schéma doit à la fois être complet, exact mais aussi lisible et bien légendé. ».
Si un schéma fonctionnel n’a jamais été réalisé, la production de l’élève ne peut évidemment pas respecter les codes qui lui sont inconnus, elle est évaluée formativement, présentée, critiquée pour conduire à une méthode (cf documents joints, des exigences en terme de codage, de légendes, de présentation).
Si ce type d’exercice a déjà été conduit sur un autre sujet, on attend de l’élève qu’il montre ses capacités à mettre en place la méthode donnée, à réaliser correctement le schéma selon la norme donnée précédemment. Si on demande de reproduire en contrôle un schéma fonctionnel déjà fait en classe, on teste alors plutôt les connaissances de l’élève et il n’est peut être pas judicieux de le faire ainsi car la mémorisation « par cœur » d’un schéma fonctionnel est très difficile.

Fiche de préparation professeur :

excretion_feuille de préparation.pdf
 
Documents ressources :

 exemples de fonds de schéma pouvant être fournis :

excretion_doc_eleve.pdf

 proposition de schéma corrigé :

Excretion_prop_cor1.ppt,

Excretion_prop_cor2.ppt

 

3) Niveau classe de quatrième (répartition des séismes)

Il s’agit de faire comprendre aux élèves la dimension statistique du risque de survenue d’un séisme à tel ou tel endroit du globe et ensuite de lier la répartition à des structures terrestres connues. Une méthode très innovante a été proposée par le groupe des formateurs : faire coconstruire à la classe, à plusieurs classes sur ordinateur une répartition des séismes à l’aide d’un site internet « Google Maps » ou « CommunityWalk ». Le premier intérêt est de supprimer le système de calque, de recopie de répartition très aléatoire, fastidieuse et qui ne développe aucune compétence chez l’élève. Le second est la construction d’une amorce de répartition par l’élève lui-même, à partir de séismes réels, pas trop anciens avec une activité motivante : la répartition n’est pas donnée toute faite, chaque élève ne voit qu’une partie de l’ensemble. C’est seulement en rechargeant la page qu’il voit apparaître les séismes entrés par les autres groupes (connexion internet nécessaire). L’évaluation peut porter sur plusieurs domaines : des capacités de maîtrise des TICE (C4) mais aussi « S’intégrer et coopérer dans un projet collectif (C7) » : la carte se construit au fur et à mesure que les élèves entrent des données. L’objectif de recherche d’une corrélation avec des structures terrestres est également possible en superposant sur la surface terrestre le fichier relief.kmz qui est fourni dans les documents.

Fiche de préparation professeur :

seismes.pdf
 
Documents ressources :

 exemple de motivation sur la question de la répartition sismique :

séismes_récents.pdf

 fichier de séismes fournis aux élèves (1 sous ensemble/binôme) :

liste_séismes.xls

 didacticiel pour le site GoogleMaps (pour cette utilisation) :

Séismes _didact_GE.pdf

 tutoriel pour l’utilisation professeur du site CommunityWalk :

tutoriel communitywalk.pdf

 didacticiel navigateur pour l’utilisation élève du site CommunityWalk :

séismes_didact_CW.swf

 exemple de répartition de séismes obtenue :

Séismes_répart.kmz

 relief terrestre pour application sur GoogleEarth :

séismes _relief.kmz

 
4) Niveau classe de troisième (Responsabilité humaine en matière de santé et d’environnement : 5- Énergies fossile et renouvelable)

Un dossier destiné à permettre d’établir une comparaison entre les énergies fossiles et les énergies renouvelables soit dans le cadre strict du cours de SVT soit en interdisciplinarité (cf le tableau des disciplines impliquées en classe de troisième). Le professeur est amené à définir les objectifs dans le cadre d’une démarche de projet. Quant au dossier fourni, il correspond aux documents du professeur dont il tire des documents destinés à l’élève, sans trop simplifier et cadrer cependant.

Proportion des diverses sources d’énergie dans l’approvisionnement mondial total en énergie primaire en 2008 - GIEC - http://www.ipcc.ch/pdf/special-reports/srren/srren_report_fr.pdf
Source : rapport du GIEC Sources d’énergie renouvelable et ¬atténuation du changement climatique http://www.ipcc.ch/pdf/special-reports/srren/srren_report_fr.pdf

Fiche de préparation professeur :

Energie_doc_prof.pdf
 
Documents ressources :

 Charbon :

Energie_Charbon_ressource, réserves et production.pdf

 Pétrole :

Energie_Panorama2009_Offre_demande_petrole.pdf

 Plaquettes EDF :

EDF Centrale thermique.pdf,

EDF Energie hydraulique.pdf

 Energie en Europe :

origine_electr_europe.pdf

 Eolien :

Eolien en Fr&Europe.pdf,

Cartes de vents en Europe.pdf

Haut de page