Articles

Observation de cellules végétales

Activité proposée par Janine Thomas, Collège les 4 Vents, L’Arbresle

Pour changer un peu des habituelles cellules d’oignons (non prélevées dans le milieu), il suffit de se baisser dans la pelouse du collège et de ramasser quelques jeunes plants de pissenlit, des feuilles de composées (porcelle, crépide ou épervière), des primevères officinales, ou des renoncules rampantes. Cela permet de montrer que, quel que soit le végétal, il est constitué de cellules.

On pourra aussi utiliser la "bourre cotonneuse" entourant les jeunes feuilles de marronnier après l’éclosion du bourgeon. Le prélèvement est particulièrement aisé et les cellules proches de celles des poils blancs prélevés sur les pédoncules des bourgeons floraux de pissenlits.

Organisation de la séance : 1 heure en groupe.

Les élèves ont plusieurs plantes à leur disposition. Ils prélèvent l’épiderme à l’intérieur des feuilles en rosettes, ou à la base des pétioles. On peut les aider en commençant à détacher l’épiderme, ils n’auront plus qu’à continuer.

En revanche ils prélèvent seuls et très facilement les poils blancs couvrant les pédoncules floraux des jeunes fleurs de pissenlits ou ceux couvrant les jeunes feuilles de marronnier après l’ouverture des bourgeons. La préparation est alors très facile à réaliser.

Observation :

On distingue sans coloration quelques chloroplastes dans les épidermes. Ils ne sont pas très nombreux car la base des feuilles est blanchâtre. Ils ne masquent donc pas le noyau.

Le noyau est visible en colorant la préparation avec de l’eau iodée et parfois même sans coloration.

Technique de prélèvement et observation microscopique :
Les observations ci-dessous ont été réalisées au grossissement 120 du microscope.

Epiderme interne d’une jeune feuille
de composée (la crépide molle)
Epiderme interne d’une jeune feuille de pissenlit Poils blancs recouvrant le pédoncule
d’un bourgeon floral de pissenlit


 


Des cellules de primevères
 
Prélèvement de l’épiderme situé à la base
des feuilles de primevères
Des cellules de pissenlits La base élargie des feuilles de renoncule
offre un épiderme facile à prélever

Pistes d’utilisation, en 6ème :


    - Au niveau microscopique, les organismes vivants sont constitués de cellules.
    - La cellule est l’unité d’organisation des êtres vivants.
    - Effectuer un geste technique en réalisant une préparation microscopique de cellules végétales.
[ ]